POSTED BY 60milliongirls | Juil, 06, 2020 |

4 façons de « reconstruire en mieux » pour une éducation de qualité

La COVID-19 a révélé les faiblesses de notre système d’éducation. Lorsque la pandémie a frappé, 1,6 milliard d’élèves n’ont soudainement plus eu le privilège d’aller à l’école. Pour de nombreux enfants et adolescents, cela signifiait l’absence totale d’apprentissage. Pour d’autres, l’enseignement à distance, soit en ligne, soit par la radio ou la télévision, leur a permis de suivre le programme scolaire.

L’efficacité de l’enseignement à distance varie considérablement selon les pays et les districts scolaires, et nous ne saurons pas avant la reprise de l’école ce que les enfants ont réellement appris pendant l’enseignement à domicile. Ce qui est certain, c’est que les apprenants des familles les plus pauvres, tant dans les pays développés que dans les pays en développement, sont ceux qui participent le moins au programme de l’enseignement à distance. (Lisez notre précédent blogue sur ce sujet).

On ne sait pas très bien ce que sera la nouvelle normalité lorsque la COVID-19 se retirera. Les questions sont nombreuses : Comment les écoles – dans de nombreux cas déjà surpeuplées – peuvent-elles assurer la distanciation physique? Y aura-t-il une deuxième vague de la COVID-19? Et si oui, les écoles devront-elles à nouveau fermer leurs portes? Combien d’enfants ne retourneront pas du tout à l’école, même si cela ne présente aucun danger? L’enseignement à distance deviendra-t-il plus courant? Si oui, comment pouvons-nous le rendre plus disponible et plus efficace, et comment les systèmes éducatifs pourront-ils soutenir les enseignants qui navigueront dans cette nouvelle réalité?

Pour l’avenir, 60 millions de filles évalue comment mieux répondre aux besoins des apprenants qui ont pris du retard. À plus grande échelle, une partie de la solution consistera à « reconstruire en mieux » les systèmes éducatifs afin qu’ils puissent répondre plus efficacement aux besoins des enfants qui, même avant la pandémie, éprouvaient de grandes difficultés à apprendre.

Équité et égalité dans l’éducation

L’équité est une considération essentielle. Les enfants qui se trouvent dans les situations les plus vulnérables auront besoin d’une aide supplémentaire. Il s’agit notamment des enfants des familles pauvres vivant dans les zones rurales, des enfants handicapés ainsi que des enfants migrants et réfugiés.

Il y a aussi la question de l’égalité des chances. Même avant la COVID-19, 258 millions d’enfants et d’adolescents n’étaient pas scolarisés. Pour des millions d’autres qui étaient scolarisés, les compétences minimales n’étaient pas acquises. Selon les estimations de l’Institut de statistique de l’UNESCO, environ 90 % des élèves de deuxième année en Afrique subsaharienne ne savent pas lire, écrire ou résoudre un simple problème de mathématiques. Les écoles les laissent tomber.

Crédit photo : Carrefour International

Et, malgré les progrès accomplis en matière d’égalité des sexes en éducation, les filles sont encore plus susceptibles d’abandonner l’école pendant les années de transition du primaire au secondaire. C’est aujourd’hui plus vrai que jamais.

Le Malala Fund estime que 10 millions de filles ne retourneront pas en classe une fois que les écoles rouvriront. De plus, Girls Not Brides estime que la crise actuelle entraînera une augmentation du nombre de mariages d’enfants. Les communautés et les familles auront besoin d’un soutien supplémentaire pour que leurs filles puissent rester à l’école.

Un cadre pour la réouverture des écoles, compilé par l’UNICEF, l’UNESCO, la Banque mondiale et le Programme alimentaire mondial, examine ce qu’il faudra faire pour que la situation redevienne normale, c’est-à-dire à la fois plus égale et plus équitable.

Nous avons isolé de ce cadre quatre questions qui nous paraissent essentielles pour reconstruire en mieux

1. La sensibilisation de la communauté

Cadre de réouverture : « L’administration scolaire doit renforcer les mécanismes de communication et de coordination qui favorisent le dialogue local et la mobilisation des communautés, des parents et des enfants sur les sujets liés à l’éducation. »

Il est essentiel de veiller à ce que les filles et les femmes soient consultées et participent au processus décisionnel en matière d’éducation. Le soutien de la communauté aux clubs de filles peut renforcer la détermination des familles à maintenir leurs filles à l’école et à leur fournir des ressources d’apprentissage après l’école ou pendant une crise. Par exemple, notre projet avec Carrefour International a mis en place des laboratoires d’apprentissage mobiles (LAM) dans les clubs de filles au Togo pour fournir aux adolescentes des informations sur la santé sexuelle et reproductive en plus des matières scolaires.

2. Cours de rattrapage et programmes accélérés

Cadre de réouverture : « Envisager le passage de tous les élèves dans la classe supérieure lorsque c’est possible et évaluer le niveau d’apprentissage des élèves après la fermeture des établissements scolaires afin d’orienter les efforts de rattrapage. »

Lorsque les enfants retourneront à l’école, beaucoup d’entre eux seront en retard sur le plan scolaire. Les programmes de rattrapage et d’apprentissage accéléré seront essentiels pour remettre les enfants – en particulier les filles – sur les rails et leur permettre d’atteindre leur niveau scolaire. En 2018, nous avons travaillé avec CODE sur des cours de rattrapage pour les adolescentes au Libéria. En raison du succès de ce programme, nous les finançons à nouveau cette année. Ce travail est aujourd’hui plus important que jamais.

3. Capacité d’apprentissage à distance

Réouverture du cadre : « Augmenter les investissements en faveur de l’enseignement à distance (1) pour préparer les futures périodes de fermeture des écoles (2) pour renforcer l’enseignement et l’apprentissage lorsque les écoles restent fermées, et (3) pour compléter les heures d’enseignement par un modèle mixte lorsque les écoles ouvrent partiellement ou selon un emploi du temps adapté. »

Les enfants doivent avoir accès à du matériel pédagogique de qualité. Un certain nombre de nos partenaires ont récemment mis en place des LAM et nous avons conseillé d’autres partenaires sur la manière de mettre en œuvre cette technologie.

Le LAM est basé sur un RACHEL, un petit serveur – à la taille de la paume de votre main – qui contient des données et peut connecter jusqu’à 50 tablettes ou ordinateurs portables. Le contenu est disponible hors ligne et ne nécessite donc pas de connexion Internet.

4. Formation et soutien des enseignants

 Réouverture du cadre : « Mettre en œuvre des méthodes innovantes de soutien aux enseignants, par exemple, le perfectionnement professionnel ou l’encadrement en ligne, ou encore le tutorat afin de développer plus rapidement les capacités du personnel. »

Lorsque la formation en ligne des enseignants n’est pas disponible, le LAM peut héberger des tutoriels hors ligne. World Possible Guatemala a créé un cours de 5 heures en espagnol pour former les enseignants aux techniques pédagogiques les plus récentes. La présidente et fondatrice de 60 millions de filles, Wanda Bedard, a pu constater l’impact de cette initiative lors de sa visite au Guatemala en septembre dernier.

Une réouverture des écoles d’une manière qui répondra aux besoins d’apprentissage individuels des élèves et qui fournira des ressources supplémentaires aux enseignants qui pourraient avoir à s’occuper d’enfants à différents stades d’apprentissage, sera cruciale pour garantir le progrès et la réussite de tous les élèves.

Le déploiement de la technologie de manière à ce qu’elle atteigne tous les apprenants est en fin de compte la voie à suivre. Tous les enfants doivent être capables de continuer à apprendre et les enseignants doivent être formés pour que cela soit possible.

Pour plus d’informations sur nos activités, veuillez nous suivre sur Facebook et Twitter.

TAGS : COVID-19 l'éducation des filles laboratoire d’apprentissage mobile (LAM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *