+1 (514) 234-1174 info@60milliongirls.org 5745 Place Turcot, Montréal, QC, Canada H4C 1W1

2020 – Libéria

Initiative accélérée d’apprentissage pour les filles au Libéria

Partenaire : CODE

Historique 

La fréquentation des filles plus âgées que la normale aux premiers niveaux est particulièrement aiguë au Libéria, notamment en raison de l’interruption des inscriptions à l’école durant la guerre civile, et plus récemment à cause de la crise liée au virus Ebola. Sans soutien scolaire et sans encouragements, ces filles présentent des risques élevés d’abandonner l’école et de rater ainsi l’occasion de devenir des femmes éduquées, autonomes et alphabétisées.

Les évaluations conduites par CODE en 2016 ont montré que 66 % des enfants, quel que soit leur niveau scolaire, avaient un niveau de lecture préscolaire. La majorité de ces enfants étaient des filles. Le taux d’enfants ayant terminé le primaire au Libéria est de seulement 34 %. Pour les filles pauvres des zones rurales, ce n’est qu’un maigre 14 %. Les grossesses demeurent la première raison pour laquelle les filles abandonnent l’école, même s’il existe de nombreux autres défis culturels et liés à la pauvreté, lesquels rendent extrêmement difficile la réussite scolaire.

Objectifs du projet 

Le projet consistera en un programme d’apprentissage et d’acquisition de compétences essentielles après l’école pour 375 filles plus âgées dans les comtés de Bomi, Margibi et Montserrado. Ce programme sera dispensé par 75 enseignantes formées et équipées de matériel pédagogique digital, de haute qualité et prenant en compte la dimension de genre.

Ce projet s’appuiera sur l’Initiative accélérée d’apprentissage pour les filles (GALI), financée par 60 millions de filles en 2018-2019 et sera mis en œuvre dans ces 25 écoles. Une fois de plus, ce programme ciblera 375 filles, nouvelles pour la plupart. Certaines filles resteront dans le programme afin d’avancer dans le second cycle du primaire. Ces filles plus âgées fréquentent actuellement des classes bien en dessous du niveau approprié pour leur âge. Elles sont dans la plupart des cas inscrites dans un niveau de lecture pré-primaire. Elles sont typiquement âgées de 12 à 15 ans (niveaux 1 à 3), et présentent des risques importants d’abandonner l’école, de se marier, d’avoir des grossesses précoces, et de demeurer illettrées et pauvres.

Ce projet est particulièrement innovant par l’approche multidimensionnelle d’autonomisation des filles. Dix programmes d’Initiative accélérée d’apprentissage pour les filles (GALI) bénéficieront du Laboratoire d’apprentissage Mobile (LAM) qui offrira à la fois un contenu riche et varié en ressources pédagogique et en acquisition de compétences essentielles. De plus, la recherche externe mandatée explorera les effets de l’apprentissage numérique sur les filles participantes.

Les enseignantes seront non seulement sensibilisées aux enjeux liés au genre, mais elles disposeront aussi de matériel éducatif adapté. Elles participeront également à un atelier intensif conçu pour développer leurs compétences et leurs aptitudes pédagogiques. Encourager l’implication auprès des parents, fournir des collations et des serviettes hygiéniques permettra de réduire davantage les barrières à l’assiduité et la fréquentation scolaire.

À moyen terme, CODE compte reproduire le succès du programme GALI, dans lequel 22 % des filles sont passées à un niveau supérieur et 75 % ont rejoint deux niveaux supérieurs. On s’attend aussi à ce que les filles aient davantage de connaissances en matière de santé sexuelle et soient ainsi mieux armées pour prendre de saines décisions. À long terme, on s’attend à ce que les participantes terminent l’école primaire, entament une transition puis fréquentent l’école secondaire et évitent les mariages et les grossesses précoces. Au final, rester en classe présente des avantages économiques et sociaux pour les filles et les effets perdurent d’une génération à l’autre : les filles éduquées ont moins d’enfants. Ces derniers sont en meilleur santé et mieux éduqués.

Pourquoi un partenariat avec CODE?

60 millions de filles, comme nous l’avons déjà mentionné, a travaillé avec CODE sur le projet d’Initiative accélérée d’apprentissage des filles (GALI) au Libéria. Les résultats ont été impressionnants. CODE et la Fondation 60 millions de filles partagent les mêmes valeurs fondamentales et la même vision. CODE a été inspiré par le riche contenu du LAM, permettant de connecter des écoles avec peu de ressources éducatives avec un vaste contenu numérique. CODE est convaincu que le LAM a un rôle important à jouer dans les programmes à venir du projet GALI et au-delà. Ce sera une formidable occasion d’approfondir l’étude en cours, de la partager et de contribuer à l’effet qu’aura le Laboratoire d’apprentissage mobile.