POSTED BY 60milliongirls | Mai, 07, 2020 |

Mai 2020

Les enfants sont privés d’école

Nous espérons que vous restez tous et toutes en sécurité et en bonne santé, et que vous gardez contact avec votre famille et vos amis pendant cette période sans précédent. Sachez que nous pensons à vous alors que nous traversons tous ensemble la crise de la pandémie de coronavirus.

Malgré les ajustements que nous avons tous dû faire, beaucoup d’entre vous ont déjà fait des dons, souvent plus que les années précédentes. Nous sommes incroyablement reconnaissants de ce geste généreux de solidarité et de soutien pour la Fondation 60 millions de filles alors que nous essayons d’atteindre notre objectif de collecte de fonds de 300 000 $ pour 2020.

C’est grâce à vous – nos sympathisants, donateurs et bénévoles – que nous sommes
en mesure de financer des projets d’éducation pour les enfants
dans les régions les plus pauvres du monde.
Merci beaucoup!

L’impact mondial sur les élèves, les parents et les éducateurs

Partout dans le monde, même ici au Canada, les enfants ne fréquentent pas l’école et les conséquences sont considérables – à différents niveaux. Nous avons beaucoup d’inquiétudes. Pour quelle période de temps les enfants ne seront-ils pas scolarisés? Combien d’apprentissage manqueront-ils? Les filles les plus pauvres dans les pays en développement seront-elles capables de retourner à l’école une fois que tout cela sera terminé?

En même temps, les familles jonglent avec les obligations professionnelles, l’éducation à domicile, les inquiétudes concernant les parents plus âgés et les nouvelles préoccupations concernant les tâches de base comme les courses. Il est évident que le coronavirus a un grand impact sur nos décisions concernant le moment et la fréquence auxquels nous pouvons quitter la maison.

Ces questions sont encore plus difficiles dans les communautés qui ne disposent pas d’outils fiables pour l’apprentissage à distance, d’un parent qui a le temps et le savoir-faire nécessaires pour devenir enseignant, ou de la possibilité de quitter la maison pour aller chercher de la nourriture.

Des solutions innovantes sont nécessaires pour que les enfants continuent à apprendre

Il est clair que le grand nombre d’enfants non scolarisés représente un défi mondial majeur. L’UNESCO estime que 1,6 milliard d’enfants – soit 90,2 % des apprenants inscrits – ne sont pas scolarisés. Il ne fait guère de doute que l’impact sur les plus pauvres sera le plus sévère.

Moins de la moitié de la population mondiale est connectée à l’Internet, et dans les pays pauvres, ce pourcentage est beaucoup plus faible : 8 % au Libéria, 28 % au Nicaragua et 39 % au Ghana (les pays dans lesquels nous soutenons des projets cette année). En outre, si les parents sont eux-mêmes peu instruits ou analphabètes, il leur est difficile de scolariser leurs enfants à domicile – même s’ils en ont les moyens.

La communauté internationale s’efforce de trouver des moyens de maintenir les écoliers sur la bonne voie – afin qu’ils retournent à l’école une fois la crise passée. Nos partenaires envisagent de mettre en place des programmes éducatifs par le biais de la radio et de la télévision.

Notre laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) est à bien des égards la solution idéale, car il n’a pas besoin d’Internet et peut donner l’accès à du matériel pédagogique de qualité à de petits groupes d’enfants. Il fournit également aux enseignants des ressources leur permettant de perfectionner leurs compétences, comme le cours de formation conçu par World Possible Guatemala.

Lors de la fermeture des écoles suite à la crise d’Ebola en Sierra Leone, notre partenaire a utilisé le LAM avec beaucoup de succès, en l’apportant directement aux enfants. C’est dans cet esprit que nous explorons différentes options qui maintiennent les besoins de distanciation sociale pour assurer la sécurité des élèves, des enseignants et de nos partenaires.

Nous sommes tous dans la même situation

Au cours des dernières semaines, j’ai été touchée parce que vous êtes nombreux à donner et par le fait que nos partenaires nous tiennent au courant de leurs projets respectifs. Ensemble, la force de notre communauté garantit que nous pourrons continuer à soutenir les élèves vulnérables tout en partageant les meilleures pratiques en matière d’éducation au sein de notre réseau pendant cette crise. Cela signifie que nous pouvons proposer de nouvelles initiatives et des approches fructueuses à d’autres organismes qui sont confrontés aux mêmes défis.

Comme nous l’avons observé chez nous, c’est en mettant en avant le meilleur d’entre nous que nous nous en sortirons de la manière la plus positive possible.

Merci beaucoup pour votre générosité, votre soutien et vos idées. Nous faisons face ensemble à cette pandémie.

Restez en sécurité. Restez en bonne santé.

Wanda Bedard
Présidente

Le laboratoire d’apprentissage mobile voyage…

Le laboratoire d’apprentissage (LAM) vise à améliorer la qualité de l’enseignement pour les enfants vivant dans des régions éloignées où les manuels scolaires traditionnels et d’autres matériels d’apprentissage sont rares et où il n’y a peut-être ni électricité ni Internet. Conscients des nombreux avantages de ce laboratoire, nos partenaires et d’autres organisations déploient cette ressource dans différents contextes à travers le monde. Nous sommes particulièrement heureux d’annoncer que deux projets ont récemment reçu un financement du Fonds pour l’innovation et la transformation (FIT) par l’intermédiaire d’Affaires mondiales Canada pour l’utilisation du LAM au Nicaragua et en Ouganda.

Change for Children (CFC) a reçu 250 000 $ pour tester une base de données de ressources numériques et un programme de formation des enseignants dans quatre villages autochtones isolés de la Réserve biosphère de Bosawás au Nicaragua. Nous avons financé plusieurs projets dans cette région, où Wanda s’est rendue l’année dernière pour voir, elle-même, l’impact de nos investissements. Vous pouvez lire le compte-rendu de son voyage sur notre blogue.

Photo : Change for Children

Ce projet, d’une durée de 14 mois, offrira aux enseignants des ressources et des informations supplémentaires afin qu’ils puissent faire participer d’une manière efficace et respectueuse aux différents genres des élèves. Le projet financera une formation adaptée à la culture et à la langue locale par le biais d’un MOOC (cours en ligne ouvert et massif).

Lorraine Swift, directrice exécutive de CFC, s’est rendue au Nicaragua en mars. Là, avec l’aide de Romeo Rodriguez et de ses collègues de la section guatémaltèque de World Possible, elle a mis en place le projet FIT. Ensemble, ils ont d’abord complété une étude de base avec une analyse de genre de la population. Et, pour que les enseignants et animateurs communautaires puissent participer pour accéder au cours et à d’autres outils pédagogiques, ils ont formé ces derniers à l’utilisation du RACHEL (Remote Area Community Hotspot for Education and Learning) et des Chromebooks. Vous pouvez regarder ces deux vidéos : la première vous montre l’installation des panneaux solaires et la seconde les sessions de formation.

Photo : Fondation Embrace International

FIT a également accordé un financement à la Fondation Embrace International, une ONG fondée par Bev et Paul Carrick avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années. Sur la base des conseils techniques de 60 millions de filles, Embrace a reçu 215 000 $ pour mettre en place le LAM dans les zones rurales de l’Ouganda.

Ce projet d’un an vise à autonomiser et à améliorer la vie des étudiants, en particulier des filles et des personnes handicapées. Son objectif est de promouvoir le développement des compétences et d’augmenter les taux de scolarisation. Embrace évaluera également l’impact du LAM sur l’apprentissage des enfants handicapés – une première pour l’un de nos partenaires. Nous espérons que cette expérience aidera d’autres organisations à travers le monde à expérimenter l’apprentissage en ligne pour tous les étudiants.

Photo : Fondation Embrace International

Photo : Fondation Embrace International

TAGS : Change for Children COVID-19 Fondation Embrace International LABORATOIRE D’APPRENTISSAGE MOBILE pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *