POSTED BY 60milliongirls | Juin, 11, 2021 |

60 millions de filles au Kenya

60 millions de filles a appuyé plus de projets au Kenya que dans tout autre pays en voie de développement. Lors de notre premier projet en 2007, nous avons œuvré avec Enfants Entraide afin de conjuguer avec divers défis développementaux dans la communauté d’Oloosiyoi, sise dans le District du Narok Sud du Kenya, au cœur de la Massaï Mara. Le projet a financé la construction d’une école, de pompes d’eau, de latrines et de bourses pour deux jeunes filles afin de leur permettre de poursuivre leur éducation et aller à l’école secondaire.

Lors du deuxième projet en 2008, nous avons travaillé avec l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) afin d’appuyer un projet éducatif dans des camps de réfugiés de Dadaab et de Kakuma. Le projet a permis à 480 filles d’assister à des cours de rattrapage au niveau primaire pendant un an en vue de rehausser leur performance éducationnelle. Une autre composante du projet était d’impliquer les parents et autres membres de la communauté afin de bâtir un appui envers l’éducation des filles.

Pour le troisième projet en 2011, nous avons à nouveau œuvré avec l’EUMC pour un projet à deux composantes lancé dans les camps de réfugiés de deux pays, soit le Malawi et le Kenya. Au Kenya, le projet a aidé 240 filles dans le camp de réfugiés de Kakuma en offrant de l’éducation de rattrapage, de la mobilisation communautaire et de la formation en leadership.

En 2013-2014, nous avons travaillé en partenariat avec Enfants Entraide à nouveau en vue de bâtir l’École secondaire pour filles Oleleshwa sur le territoire Maasai où nous avons appuyé l’École primaire Oloosiyoi. Ceci était en fait une extension naturelle de notre appui afin d’aider les filles à terminer leurs études de secondaire. Ce projet de deux ans a financé la construction de trois salles de classe, deux dortoirs pour 100 filles, un jardin à l’école et des installations sportives. Cet investissement a permis à 200 filles d’aller à cette école secondaire novatrice.

Bienvenue au Kenya!

Proverbe swahili qui nous inspire à éduquer une fille à la fois : Elfu humaniser moxa (Un millier commence par une)

L’éducation des adolescentes au Kenya
  • Au Kenya, l’éducation devient lentement de plus en plus accessible aux citoyens kenyans, mais il existe de nombreux défis permanents pour l’éducation des filles, notamment la pauvreté périodique, le mariage forcé, la distance de l’école ou la réticence de la famille.
L’impact de la COVID-19
  • Bien que le Kenya investisse dans ses infrastructures éducatives, la pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur son système éducatif, en particulier pour les filles.
  • Si l’apprentissage en ligne est possible dans les zones urbaines, il est incroyablement difficile pour les enfants des zones rurales d’accéder à cette technologie.
  • Cela signifie que les filles vivant dans les zones rurales sont particulièrement vulnérables à une perte d’apprentissage lorsque les écoles sont fermées et, malheureusement, peuvent ne jamais retourner en classe.
Que diriez-vous d’une belle course à pied pendant votre séjour au Kenya?
  • Au Kenya, vous serez entouré de l’élite mondiale des marathoniens.
  • La plupart des coureurs d’élite kenyans appartiennent à deux groupes ethniques : le Kalenjin et le Nandi. Bien que ces deux groupes ne représentent que 10 % des 50 millions d’habitants du pays, ils remportent la majorité des médailles de marathon du pays.
  • Les enfants commencent à courir dès leur plus jeune âge, et la combinaison des hautes altitudes et d’un régime alimentaire simple contribuent à la prédominance de la course à pied, tout comme le terrain parfait pour la course à pied – beaucoup de collines et de chemins de terre!

 

 

 

 

 

 

 

 

TAGS : Camps de réfugiés de Dadaab et de Kakuma COVID-19 Éducation des filles Enfants Entraide Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) Fondation Stephen Lewis (FSL) Kenya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.