POSTED BY 60milliongirls | Mar, 31, 2021 |

60 millions de filles à Koinadugu, en Sierra Leone

Nous sommes arrivés dans le district de Koinadugu en Sierra Leone où nous avons œuvré en partenariat avec CAUSE Canada en vue de rehausser l’éducation des filles. Notre premier projet de deux ans, qui débuta en 2011, a appuyé le Programme d’alphabétisation des pairs. Dans le cadre du programme, des étudiantes douées du secondaire étaient formées pour devenir tutrices en alphabétisation auprès de leurs pairs (PLF). Ces filles offraient du tutorat en phonétique et lecture à des petits groupes d’étudiants au primaire. En retour, ces filles ont reçu du soutien éducationnel – uniformes, souliers et couverture des frais de scolarité – ainsi que l’accès à des classes d’informatique les fins de semaine.

En 2016, nous avons créé un partenariat avec CAUSE pour un autre projet de deux ans. Ce projet était fondé sur l’initiative du programme d’alphabétisation des pairs. De plus, nous avons introduit 1 000 enfants du primaire à l’apprentissage après-école; un apprentissage autonome et électronique offert sur des tablettes dans le centre local d’apprentissage. Les enfants pouvaient accéder à une plénitude de vidéos interactives et d’exercices sur l’alphabétisation de base, les mathématiques et les sciences, des livres scolaires, des renseignements sur l’agriculture et la santé, des programmes de musique, des livres électroniques créés en Afrique et bien plus encore.  Une partie intégrale de ce projet a été l’analyse de l’impact de cette modalité électronique sur l’apprentissage et sur l’acquisition d’habiletés non-cognitives.

Voulez-vous en savoir plus sur la Sierra Leone?

Kushe! Bonjour (en krio)
Quelques faits :
  • Le créole sierra-léonais ou krio est une langue créole basée sur l’anglais qui est parlée par 87 % de la population de la Sierra Leone et qui unit les différents groupes ethniques du pays.
  • Depuis 2010, la Sierra Leone interdit aux filles enceintes et aux mères adolescentes d’aller à l’école mais, en 2020, le président de la Sierra Leone a annoncé la fin de cette interdiction de 10 ans. Il s’agit d’une avancée majeure pour que les filles aient les mêmes possibilités d’éducation que les garçons.
Mais il faut en faire plus….
  • En Sierra Leone, les filles sont plus susceptibles que les garçons d’abandonner l’école secondaire. Cela est dû en partie au mariage des enfants, près de 3 filles sur 10 se mariant avant l’âge de 18 ans.
  • Le niveau d’éducation des filles, le mariage précoce et les grossesses précoces sont étroitement liés. Une fois qu’une fille est mariée ou enceinte, il lui est très difficile de rester à l’école. En Sierra Leone, moins de 2 % des filles âgées de 15 à 19 ans sont à la fois scolarisées et mariées.
  • En revanche, le maintien des filles à l’école permettrait de réduire considérablement la prévalence du mariage des enfants et des grossesses précoces.
Chaque année supplémentaire d’enseignement secondaire réduit jusqu’à 10 %
le risque de mariage précoce et jusqu’à 4 % celui de grossesse précoce.

 Faisons en sorte que les filles restent à l’école!

Vous avez envie de faire de la randonnée en Sierra Leone ? Visitez le parc national d’Outamba-Kilimi.

Le parc national d’Outamba-Kilimi, situé dans le nord de la Sierra Leone, est le seul parc national du pays. Comme il n’y a pas de routes, la randonnée et la marche sont les meilleures options pour l’explorer, tout comme une excursion en canoë le long des rivières. C’est un endroit idéal pour observer la vie sauvage : 260 espèces d’oiseaux différentes, neuf espèces de primates, des rhinocéros, des éléphants de forêt et bien plus encore! Il est préférable de visiter le parc entre novembre et avril, car c’est la saison sèche. Le parc dispose de petits campings et de huttes pour les visiteurs.

TAGS : LABORATOIRE D’APPRENTISSAGE MOBILE Sierra Leone CAUSE Canada Programme d’alphabétisation des pairs Koinadugu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *