POSTED BY 60milliongirls | Sep, 17, 2019 |

Qu’est-ce qui fait le succès du laboratoire d’apprentissage mobile? Les leçons de Comitancillo

Lors de notre dernière journée au Guatemala, nous avons visité deux écoles à l’extérieur de la ville de Comitancillo pour observer le laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) en action. Nous avons été tellement impressionnés par ce que nous avons trouvé : des enseignants et des élèves profondément engagés dans une nouvelle façon d’apprendre.

Escuela La Florida, une école primaire qui offre des classes de la maternelle à la 6e année, a été la première école que nous avons visitée. Les élèves nous ont reçus avec enthousiasme, en chantant et en dansant, et le directeur nous a accueillis avec beaucoup d’émotion. Il a passé la majeure partie de sa carrière à La Floride et il nous a dit à quel point ses élèves ont de la chance d’avoir accès à la technologie.

Malgré le fait qu’ils vivent dans une communauté autochtone rurale éloignée d’une grande ville, il a dit que ses élèves ont été extrêmement chanceux de pouvoir utiliser des outils à la fine pointe de la technologie qui leur permettraient d’acquérir des compétences en apprentissage tout au long de la vie. Incapable de continuer parfois, sa voix tremblant d’émotion, il a remercié 60 millions de filles, Change for Children et notre partenaire local, l’Association Mayan Mam pour la recherche et le développement (AMMID), de soutenir ses élèves de cette manière. Ce fut un moment profondément émouvant.

Il est intéressant de noter que les autorités locales d’éducation sont également intéressées à comprendre comment le LAM peut contribuer à l’éducation dans cette région. Ils suivent son succès et considèrent le LAM comme un modèle d’intervention plus large. Cela est dû à l’enthousiasme extraordinaire de la communauté et à son impact sur l’apprentissage et la pédagogie en classe. Ainsi, avec Darwen, Lionel et Ruben de l’AMMID, qui nous ont accompagnés tout au long de notre visite, des représentants locaux du ministère de l’Éducation se sont également joints à nous.

Le laboratoire d’apprentissage mobile mobilise les étudiants et facilite l’apprentissage

Dans le cadre de notre visite, nous avons participé à un exercice dans une classe de 6e année pour élaborer un schéma conceptuel. Ils avaient choisi comme thème « tipos de textos ». Au début, nous n’étions pas sûrs de ce que cela signifiait. Mais au fur et à mesure que la classe progressait, cela devint vite clair.

En groupes de quatre, les 12 élèves de la classe – un nombre égal de garçons et de filles – se sont tournés vers leurs tablettes pour chercher des définitions plus détaillées et des exemples de différents types de textes ou de styles d’écriture.

L’enseignant, un homme plus âgé, marchait parmi les équipes mais intervenait rarement. Il n’était là que pour guider les étudiants. Chaque équipe avait une grande feuille de papier de la taille d’une affiche ainsi que des feuilles plus petites sur lesquelles elle pouvait créer une carte conceptuelle et prendre des notes en vue de leur présentation.

Après environ 30 minutes de recherche, les équipes ont présenté leurs résultats. Chacun d’eux a apporté de nouveaux éléments et exemples que l’enseignant a ensuite rassemblés pour résumer le thème de la journée.

L’approche reflète l’auto-apprentissage – avec l’appui des enseignants

Cette façon d’enseigner est similaire à la méthode SOLE (Self-Organized Learning Environment) de Sugata Mitra qui permet aux élèves de participer activement à l’apprentissage. Les enseignants commencent par poser une « grande question », puis les élèves utilisent des vidéos, des textes et des encyclopédies sur le RACHEL (le « hotspot », ou mini-serveur, qui relie le contenu aux appareils) pour trouver des réponses.

En travaillant ensemble, les enfants apprennent aux côtés de leurs camarades et les équipes partagent souvent leurs résultats entre elles. La méthode SOLE est collaborative et interactive, et il a été démontré qu’elle a un impact sur la rétention du nouveau matériel. C’est parce que les enfants n’entendent pas seulement de l’information, ils lisent, écrivent et illustrent aussi ce qu’ils ont appris. Ils absorbent l’information nouvelle de nombreuses façons différentes.

Au début, lorsque nous sommes entrés dans la salle de classe, les élèves étaient tous assis tranquillement à leur pupitre. Cependant, pendant qu’ils utilisaient une variété de compétences et de talents, la salle a été transformée en un espace animé et dynamique. Il n’y avait aucune chance qu’ils s’endorment ou qu’ils se déconnectent!

Escuela Basic de Comitancillo

Nous avons ensuite visité l’une des écoles secondaires inférieures de la communauté. Ici, les élèves vont à l’école de 13h à 18h après avoir travaillé à la maison le matin pour aider leur famille.

À l’Escuela Basic, nous avons observé deux classes différentes en action, chacune utilisant le LAM avec la méthode d’apprentissage interactive SOLE. Ces élèves de première année du premier cycle du secondaire étaient inscrits à un cours de mathématiques et d’espagnol.

Les deux enseignantes étaient pleinement engagées. Bien que six mois seulement se soient écoulés depuis l’introduction des tablettes, vous auriez pu penser que c’était ainsi qu’elles avaient enseigné tout au long de leur carrière.

Les enseignantes étaient confiantes, encourageantes et réfléchies, très axées sur le bien-être de leurs élèves. Même si les équipes d’étudiants n’avaient pas tout à fait compris le thème du concept après leur recherche et leur présentation, elles ont quand même reçu des applaudissements et des encouragements. Une fois que tous les élèves ont fait leur présentation, l’enseignante a choisi de façon experte les principaux points de la carte conceptuelle de chaque groupe, ce qui lui a permis d’expliquer pleinement le concept avec des exemples supplémentaires et des situations de la vie réelle.

L’engagement du personnel enseignant est essentiel

Il est clair qu’un certain nombre de facteurs contribuent au succès de la mise en œuvre de cette nouvelle pédagogie :

  • L’attitude des enseignants est cruciale. Il ou elle doit avoir la confiance en soi pour abandonner les vieilles approches d’enseignement « descendantes » pour adopter cette nouvelle méthode.
  • Un directeur d’école fort possédant de bonnes compétences en leadership est nécessaire pour soutenir les enseignants et encourager et inspirer le personnel.
  • L’esprit de corps est un facteur important dans l’impact du LAM dans une approche en classe. Les écoles les plus performantes avaient une excellente équipe d’enseignants qui se soutiennent mutuellement, y compris ceux dont les compétences sont plus faibles.

Comme les élèves, les enseignants de ces écoles aiment la variété du contenu et des sources d’information. Non seulement la quantité d’information est plus grande, mais la qualité des outils d’apprentissage est également meilleure que celle des manuels scolaires traditionnels. Au-delà du vaste contenu, le LAM présente l’information d’une manière engageante afin que les enfants en redemandent toujours plus. Quoi de mieux que ça?

L’évaluation aidera à peaufiner l’approche LAM pour optimiser l’apprentissage

Nous avons été très impressionnés par le déploiement réussi des LAM dans ces communautés et nous avons hâte de lire le rapport d’évaluation à la fin de la première année du projet. Cela nous permettra de continuer à améliorer le modèle de LAM pour qu’il soit plus efficace, en particulier à mesure que d’autres communautés et écoles adopteront cette méthode d’apprentissage.

Change for Children travaille avec une université locale et Mundo Posible pour analyser les données qu’ils ont recueillies afin de mesurer les changements dans les résultats d’apprentissage.

Nous avons remercié le personnel de l’AMMID lors de notre dernière soirée ensemble. Ils se sont montrés très ouverts à l’idée d’essayer de nouvelles choses. Ils étaient prêts à apprendre de notre expérience et à combiner leurs connaissances communautaires et leurs compétences en matière d’activisme social, ainsi que les compétences de développement de projets de Change for Children, pour mener à bien ces projets. Ils croient fermement à l’impact positif que les LAM apportent à leurs communautés.

Comme toujours, je suis encouragée, pleine d’espoir et étonnée d’avoir rencontré ces étudiantes dynamiques qui rêvent de devenir enseignantes, médecins, avocates, policières et graphistes. Je n’ai aucun doute qu’ils ont le potentiel d’atteindre leurs objectifs, malgré les énormes défis auxquels ils sont confrontés.

Ensuite…. Trek en canot à la forêt tropicale de la biosphère de Bosawàs au Nicaragua!

Wanda Bedard
Présidente et fondatrice, 60 millions de filles

 

TAGS : LABORATOIRE D’APPRENTISSAGE MOBILE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *