POSTED BY 60milliongirls | Juil, 06, 2022 |

Été 2022

60 millions de filles est ravie de vous inviter aux présentations de clôture des équipes du programme intensif à temps plein de maîtrise en politiques publiques (MPP) de l’École de politiques publiques Max Bell de l’Université McGill.

Le Laboratoire de politiques a créé les équipes du projet pour traiter des défis de politique spécifiques pour l’un de huit commanditaires choisis, incluant certains départements du gouvernement fédéral, des organismes sans but lucratif, des gouvernements étrangers, des associations industrielles, des corporations de la couronne et des gouvernements municipaux. Sur le plan pratique et pertinent, le Laboratoire de politiques regroupe les éléments clés du programme : les principes qui sous-tendent l’élaboration de la politique, la difficulté d’une analyse approfondie, les compromis quant aux intérêts des diverses parties prenantes, l’attention portée aux politiques partisanes, les défis quant aux communications, et bien plus encore.

L’équipe d’analyse de cas de 60 millions de filles, composée de Aiza Abid, Fanuel Sbhatu Gebremeskel, Sugandha Gupta, Pragya Tikku et Sumaya Ugas, a présenté son rapport le 12 juillet sur le sujet suivant : Comment est-ce que l’éducation des filles peut rehausser la résilience d’un pays face au changement climatique?

60 millions de filles suivra la feuille de route élaborée par l’équipe dans le cadre de l’évaluation de projets et le travail en R&D au cours des prochaines années pour aider à introduire des connaissances et renseignements quant à la résilience face au changement climatique et la mitigation du changement climatique dans les communautés les plus touchées par d’importants changements quant aux conditions météorologiques partout au monde.

Pour lire le rapport exécutif, ainsi que le rapport complet, cliquez ici.

Nous remercions une fois de plus les partenaires qui ont travaillé avec l’équipe de 60 millions de filles pour partager leurs perspectives et leur expérience quant à la gestion des changements climatiques dans les communautés dans lesquelles ils/elles travaillent.

Nous considérons que ceci est un sujet critique et nous espérons pouvoir aider à veiller à ce que les filles et les femmes se fassent entendre alors qu’elles aident leurs communautés à naviguer les défis à venir.

TAGS : Changement climatique École de politiques publiques Max Bell éducation des filles Université McGill

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.