POSTED BY 60milliongirls | Mai, 14, 2021 |

60 millions de filles en Zambie

Nous arrivons rapidement en Zambie où nous appuyons deux projets. En fait, le premier a été le tout premier projet de la Fondation 60 millions de filles. Pour les deux projets, nous avons créé un partenariat avec la Fondation Stephen Lewis (FSL), un organisme qui est un incroyable partenaire depuis 15 ans. Son partenaire sur le terrain, le Umoyo Training Centre, a mis en œuvre un projet pour appuyer les filles vulnérables devenues orphelines à cause du SIDA et de les préparer à l’emploi.

Le deuxième projet, soit une subvention de 50 000 $, était dans la province rurale de l’Est de la Zambie. Le partenaire local de la FSL, Young, Happy, Healthy and Safe (YHHS), est un organisme communautaire qui œuvre en vue de renforcer et protéger les filles et les femmes. YHHS offre des renseignements quant à la santé sexuelle et reproductive ainsi que la prévention du SIDA, couvre les frais de scolarité et offres des serviettes sanitaires tout en fournissant du matériel scolaire. YHHS a aussi intégré le Laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) pour aider les filles et les femmes en offrant des connaissances ainsi que des renseignements techniques. Le LAM offre un accès fiable à des renseignements essentiels quant aux programmes, modules de formation, santé sexuelle et reproductive, violence axée sur le genre et bien plus encore.

Une étudiante de YHHS montre son nouveau uniforme et ses fournitures scolaires.

Vous voulez en savoir plus sur la Zambie?

Bienvenue!

Proverbe bemba : Uwabamba tabambuluka (On ne peut pas oublier une compétence que l’on a bien maîtrisée). Le bemba est l’une des langues les plus parlées en Zambie et l’une des sept langues régionales reconnues.

Quelques faits 
  • La Zambie est un pays complètement enclavé.
  • La Zambie abrite cinq espèces de grands mammifères africains : lions, léopards, rhinocéros, éléphants et buffles d’Afrique.
  • Elle est bien connue pour les chutes Victoria, connue dans la langue Lozi sous le nom de Mosi-oa-Tunya, qui signifie « La fumée qui tonne ». Situées à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, les chutes, le plus grand rideau d’eau monde, font deux fois la hauteur des chutes du Niagara et plus de deux fois leur largeur.

Photo : Véronique Dauge @UNESCO

L’éducation des filles en Zambie
  • 64 % de sa population vit avec moins de 2 dollars par jour, ce qui en fait l’un des pays les plus pauvres du monde.
  • En raison de l’extrême pauvreté de la Zambie, de nombreuses filles et femmes n’ont pas la possibilité de recevoir une éducation.
  • Malheureusement, cela a de graves répercussions sur la jeunesse du pays. En fait, la Zambie est le 13e pays africain sur 15 où le taux d’alphabétisation et de numératie des adolescentes est le plus faible.
  • Dans les zones rurales, 27 % des femmes ne sont pas scolarisées, principalement en raison de la pauvreté, des grossesses et des mariages précoces.
  • Les mariages précoces jouent un rôle important dans le taux d’abandon scolaire des femmes; ainsi, les initiatives encourageant les femmes à retarder leur mariage sont susceptibles de réduire le taux d’abandon scolaire.
Où faire de la randonnée?

Il y a tellement d’endroits où faire de la randonnée en Zambie. Voici quelques options :

  • Mutinondo Wilderness se trouve à environ 600 kilomètres de la capitale, Lusaka, et peut être atteint en voiture ou en train. Les randonneurs peuvent soit camper, soit séjourner dans des chalets.
  • Le parc national Lavushi Manda se prête parfaitement à la randonnée, avec ou sans guide. Vous pouvez vous rendre au sommet du mont Lavushi, d’une hauteur de 1 754 mètres, en deux heures et demie de marche et regarder le soleil se lever sur les rochers rouges.
TAGS : éducation des filles Fondation Stephen Lewis laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) Zambie Young Happy Healthy and Safe (YHHS) SIDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *