+1 (514) 234-1174 info@60milliongirls.org 5745 Place Turcot, Montréal, QC, Canada H4C 1W1

2019 – Zambie

Technologie pour rehausser l’accès à l’enseignement et à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, Zambie

Partenaire : La Fondation Stephen Lewis

Historique

Young, Happy, Healthy and Safe (YHHS) est une organisation communautaire qui œuvre pour appuyer et protéger les filles et femmes dans la province rurale de l’Est de la Zambie.

La Fondation Stephen Lewis et YHHS travaillent de concert depuis 2008. Depuis ce temps, ils ont signé 11 ententes consécutives de financement dans les secteurs suivants : l’enseignement (particulièrement pour les filles), le soutien psychosocial, des activités génératrices de revenus pour les aidants qui s’occupent d’orphelins et d’enfants vulnérables, l’information sur la santé et les droits sexuels et reproductifs, la sensibilisation de la communauté à la violence contre les femmes et les enfants, l’éducation entre pairs et le soutien aux jeunes séropositifs pour le VIH.

YHHS utilise une approche holistique fondée sur les droits humains en ce qui a trait à l’enseignement des filles, guidé par une compréhension approfondie de tout ce qui est requis pour s’assurer que les filles ont accès à un enseignement de qualité et un avenir prometteur. Grâce à des années d’expérience, YHHS a cerné concrètement les obstacles socioéconomiques complexes auxquels les filles font face et le rôle essentiel que l’accès à l’enseignement joue pour atténuer les effets du VIH et du SIDA.

L’endroit où le YHHS œuvre est très touché par la Grande route de l’est – la seule autoroute qui relie la province de l’Est, où on retrouve YHHS, au reste du pays, et aussi la route majeure qui relie la Zambie au Malawi et au nord du Mozambique. C’est une énorme voie de communication achalandée qui attire une population de passage, des travailleurs du sexe, le VIH et l’accoutumance à de petites communautés rurales sur sa route.

Le VIH fleurit dans ces circonstances, particulièrement auprès des plus vulnérables. En Zambie, la prévalence du VIH chez les jeunes femmes entre 20-24 ans est de 11 %, alors qu’elle se chiffre à 7 % chez les jeunes hommes du même âge. De plus, 380 000 enfants sont maintenant orphelins en raison du SIDA.

Les objectifs du projet

Grâce à un octroi de 50 000 $ de 60 millions de filles, YHHS atteindra 2 000 enfants et jeunes avec de l’information sur la santé sexuelle et reproductive et la prévention du VIH, paiera les frais scolaires de 100 filles, fournira des serviettes sanitaires à 150 filles, donnera des fournitures scolaires à 150 filles, formera des éducateurs de pairs et des réseaux de filles, supervisera des activités génératrices de revenus pour les jeunes femmes et travaillera avec les dirigeants locaux et les services gouvernementaux pour assurer l’inscription des filles à l’école.

YHHS a également cerné le besoin important de la nouvelle technologie pour améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les filles dans des communautés rurales éloignées. Un laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) s’intègre parfaitement à cet éventail de soins. Dans un endroit où l’électricité est irrégulière et où on ne peut se fier à l’accès Internet, et où de nombreuses filles accusent un retard dans leur éducation, le LAM aidera les élèves, enseignants et familles à assurer un accès fiable aux renseignements essentiels en matière de curriculum, modules de formation, santé sexuelle et reproductive, violence fondée sur le sexe, génération de revenus et militantisme communautaire. D’autant plus que le LAM mènera à l’apprentissage guidé et initié par les élèves.

L’ajout d’un laboratoire d’apprentissage mobile à la communauté constituera une contribution unique à la résilience et à la capacité à moyen et à long termes de la communauté. Il autonomisera les filles et femmes avec des informations et connaissances techniques. Il apportera de nouvelles sources de renseignements essentiels et vitaux ainsi qu’un nouveau niveau d’intimité pour chercher des informations qui pourraient gêner les filles en particulier. Il permettra à plus d’éducateurs de pairs et dirigeantes locales d’être formées et appuyées. L’introduction d’information électronique en ligne – adaptée aux besoins de la communauté, accessible et bien soutenue – aura un vaste effet positif et profond.

YHHS utilise le modèle Whole School Site qui perçoit l’école comme étant le point de ralliement de la communauté ainsi que le point d’origine pour tous les plus grands efforts de sensibilisation à l’enseignement. Le personnel de YHHS tient des registres détaillés sur tous les aspects de l’expérience et du rendement scolaire de chaque fille : fiches de présence, résultats d’évaluations, visites et fiches de santé, abonnements à des clubs et participation extrascolaire. Ils vérifient constamment auprès des filles pour s’assurer que leurs vies scolaires et familiales sont saines, heureuses et favorables.

Travailler de concert avec les dirigeants communautaires fait partie intégrante de la philosophie de YHHS. Ils tiennent des réunions d’intervenants sur une base régulière avec les dirigeants locaux, enseignants et personnel du centre de santé pour s’assurer qu’ils sont conscients des droits et besoins uniques des filles en matière d’enseignement, de santé et de communauté et qu’ils y répondent.

Pourquoi un partenariat avec la Fondation Stephen Lewis?

La Fondation Stephen Lewis et 60 million de filles ont une relation de longue date de confiance, de respect et de soutien réciproques. Nous partageons la même conscience et le même engagement envers le rôle primordial de l’éducation des filles dans tout effort pour améliorer la condition humaine. L’accord parfait entre 60 millions de filles et YHHS est également très évident. La philosophie et l’éthique de travail de YHHS sont axées sur un engagement envers l’éducation des enfants – et des filles en particulier –comme outil essentiel pour éviter la pauvreté, la violence, l’infection VIH et le mariage et la grossesse précoces. Cette subvention ciblera toutes les préoccupations afférentes à l’éducation, la santé, l’autonomie et la sécurité des filles qui sont au cœur de l’engagement de 60 millions de filles et ajoutera une dimension technologique primordiale que YHHS n’a pas été capable de maximiser jusqu’à présent.