POSTED BY 60milliongirls | Juin, 04, 2021 |

60 millions de filles en Tanzanie

Un autre bond et nous sommes en Tanzanie. Ici, nous avons créé en 2017 un partenariat avec la Fondation Stephen Lewis et son partenaire sur le terrain la MWEDO (Maasai Women Development Organization). Le projet œuvrait dans les communautés de Manyara et d’Arusha où les filles maasaï sont souvent mariées à 15 ans et seulement 1 % obtiennent une éducation de secondaire.

Deux filles maasaï

Le projet offrait de l’éducation de qualité ainsi que de l’appui financier pour les frais de scolarité, les repas, les fournitures scolaires, les livres, les uniformes, le logement et la nourriture à 100 filles du secondaire. On offrait aussi des soins médicaux et psychologiques incluant de l’éducation en santé sexuelle et reproductive. Avant tout, la subvention offrait des campagnes de sensibilisation dans la communauté quant à l’importance de l’éducation des filles.

Le second projet, avec l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC), a eu lieu l’année suivante. Ce projet appuyait 350 réfugiés du Burundi dans le Camp de réfugiés de Nduta dans la région de Kigoma en Tanzanie. Le programme ENABLE appuyait les jeunes mères et filles durant une période critique de leur adolescence. Il offrait un endroit sécuritaire où ces filles pouvaient apprendre, obtenir les compétences fondamentales d’alphabétisation et de numératie, tout en les encourageant à s’inscrire dans les programmes éducationnels formels.

Les filles dans le Camp de réfugiés de Nduta

Bienvenue en Tanzanie!

L’éducation des filles en Tanzanie
  • Une politique gouvernementale controversée de 2017 stipule expressément que les filles enceintes ou mariées ne peuvent pas aller à l’école.
  • Malgré les pressions extérieures, certaines écolières ont été arrêtées parce qu’elles sont devenues enceintes et leurs familles ont été harcelées.
  • Malgré l’absence de preuves, les autorités affirment que le fait de permettre aux filles enceintes de rester à l’école normalisera les grossesses hors mariage, absoudra les filles de toute punition et créera un « effet domino » par lequel davantage de filles tomberont enceintes.
  • Les autorités tanzaniennes contraignent régulièrement les filles à subir des tests de grossesse à titre de mesure disciplinaire et expulsent définitivement celles qui sont enceintes.
  • Le test de grossesse obligatoire constitue en soi une grave violation aux droits des filles à la vie privée, à l’égalité et à l’autonomie, et peut amener certaines d’entre elles à abandonner l’école d’elles-mêmes.

Photo : Sergey Pesterev / Unsplash

Mais pendant votre séjour en Tanzanie, faites une randonnée! 
  • Le mont Kilimandjaro est un volcan endormi situé en Tanzanie. C’est non seulement la plus haute montagne d’Afrique, mais aussi le quatrième sommet le plus important de la planète sur le plan topographique.
  • La montagne fait partie du Parc national du Kilimandjaro et est une destination majeure pour l’escalade. Il s’agit de la plus haute montagne isolée du monde : 5 895 mètres au-dessus du niveau de la mer et environ 4 900 mètres au-dessus de son plateau de base.
  • Il existe sept itinéraires de trekking officiels pour monter et descendre le Kilimandjaro : Lemosho, Lemosho Western-Breach, Machame, Marangu, Mweka, Rongai, Shira et Umbwe. Ils peuvent être effectuées en 5, 6 ou 8 jours et, oui, vous devez être entraîné et en forme pour de telles randonnées! Pour ceux qui ont besoin de plus de temps pour s’adapter à l’altitude, l’itinéraire Lemosho est le meilleur, avec 8 jours au total sur la montagne.

 

 

TAGS : Tanzanie éducation des filles Fondation Stephen Lewis EUMC Camp de réfugiés de Nduta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *