POSTED BY 60milliongirls | Sep, 15, 2022 |

Septembre 2022

Le retour à l’école

Les enfants canadiens ont joui de presque deux mois de vacances estivales et retournent maintenant à l’école. Et, comme à tous les ans, les parents et les enfants visitent les magasins pour acheter les fournitures scolaires requises pour la nouvelle année – cahiers, papier, crayons, sacs d’école. Il n’y a aucun doute que l’inflation rend cette activité annuelle très difficile pour certains parents. Dans bien des cas, les familles devront recevoir l’appui d’organismes communautaires locaux afin de répondre aux besoins de leurs enfants.

Photo : Mavambo Trust

Partout au monde, la situation de maints enfants qui tentent de retourner à l’école est triste. Au Zimbabwe, le taux d’inflation a atteint 192 % en juin et seuls les riches n’ont pas souffert alors que le prix de la nourriture a monté en flèche et la valeur monétaire a chuté. Ainsi, près de la moitié des enfants de ce pays ne sont pas retournés en classe car qu’ils ont été obligés d’aller travailler pour gagner suffisamment d’argent pour se nourrir ainsi que leur famille. Et, lorsqu’un enfant est chef de la famille, la situation est pire.

En Ukraine, alors que la guerre se poursuit, environ 4 millions d’enfants retournent à l’école.  Pour les enfants déplacés à cause de la guerre, le retour à leur école est impossible. On a rapporté que 2 300 écoles ont été endommagées et 286 détruites. De plus, certaines écoles sont constamment ciblées ce qui rend la situation trop dangereuse pour reprendre les classes. Plusieurs parents qui craignent pour la sécurité de leurs enfants ont opté pour l’apprentissage virtuel. Mais, malgré tous ces défis, les gens persévèrent. Une enseignante de mathématiques a établi une « salle de classe » dans son jardin; elle utilise son téléphone et un tableau noir placé devant un placard qui lui a été donné pour offrir ses leçons. Les efforts quant à l’école se poursuivent en Ukraine malgré l’adversité.

En Afghanistan, un pays où il est difficile d’offrir de l’éducation aux enfants, 4 millions de jeunes ont abandonné l’école et plusieurs enfants doivent travailler pour aider leurs familles à survivre. On estime que 95 % des Afghans n’ont pas suffisamment de nourriture. La vie est précaire pour tous les enfants alors que la malnutrition menace la population toute entière.

Il va sans dire que la rentrée scolaire dans maints pays au monde présente un défi très important. 60 millions de filles œuvre afin de veiller à ce que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité en toute sécurité et dans un environnement accueillant grâce à une programmation novatrice adaptée selon la région par nos partenaires qui répondent aux défis particuliers de chaque pays. Cette année, grâce à votre aide, nous financerons des projets transformateurs au Ghana, en Mozambique et au Soudan du Sud afin d’aider les enfants les plus vulnérables et marginalisés.

Alors que nous marquons la rentrée scolaire ici, n’oublions pas qu’une éducation de qualité est essentielle pour TOUS les enfants.

RÉSERVEZ LA DATE : le mardi 8 novembre

L’éducation des filles : le lien crucial pour l’action climatique

Les données récentes suggèrent que les filles éduquées affichent des réponses plus efficaces lors d’urgences climatiques que bien des technologies vertes populaires.
Veillez à ce que tout le monde ait les connaissances et les outils pour participer – et l’un des meilleurs points de départ est un investissement dans l’éducation des filles!
Soyez des nôtres le mardi 8 novembre à 17h00 (HNE) pour notre 17e conférence annuelle pour en apprendre plus sur l’action climatique par le biais de l’éducation des filles.

POUR VOUS INSCRIRE, CLIQUEZ ICI.

L’équipe de Max Bell présente une feuille de route

De gauche à droite : Roberta Thomson, Pragya Tikku, Aiza Abid, Sumaya Ugas, Wanda Bedard, Ndidi Okonkwo Nwuneli, Sugandha Gupta et Fanuel Sbhatu Gebremeskel

Le 12 juillet dernier, 60 millions de filles a eu l’occasion d’assister aux présentations des équipes du programme intensif à temps plein de maîtrise en politiques publiques (MPP) de l’École de politiques publiques Max Bell de l’Université McGill. L’équipe chargée de l’analyse de cas de 60 millions de filles, composée des étudiants MPP Aiza Abid, Fanuel Sbhatu Gebremeskel, Sugandha Gupta, Pragya Tikku et Sumaya Ugas, a exploré le lien entre le climat, le genre et l’éducation, notamment dans les régions rurales des économies émergentes, particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique.

Le rapport, intitulé L’éducation et la résilience climatique, s’appuie sur des entrevues et des recherches secondaires, ainsi que sur de nombreux mois d’engagement avec les membres de la Fondation. La recherche a révélé quelque chose que nous savions déjà : investir dans l’éducation des filles est un important catalyseur pour un changement transformateur et une action climatique efficace. Le rapport propose une feuille de route et des recommandations à la fois à 60 millions de filles et à ses partenaires.

60 millions de filles sait que les communautés du monde entier font face à des urgences climatiques causées par le changement climatique. Nous savons qu’il est essentiel d’aborder ce sujet et, à l’avenir, nous ferons en sorte que les filles et les femmes, ainsi que les garçons et les hommes, disposent des outils nécessaires pour aider leurs communautés à relever les défis à venir.

Pour voir la présentation, regardez la vidéo ci-dessous :

Pour lire le résumé exécutif, ainsi que le rapport complet, cliquez ici.

Patricia Marshall du Club Kiwanis présente le don à Wanda.

Un donateur fidèle

kiwanis_eng

60 millions de filles est profondément reconnaissant du soutien continu du Club Kiwanis de Lakeshore Montréal et de son don généreux de 10 000 $ – encore une fois cette année. Le Kiwanis de Lakeshore nous soutient depuis 16 années consécutives! Merci à tous les membres bénévoles du Club Kiwanis pour leur conviction de l’importance de l’éducation des filles et pour le temps, l’énergie et la passion qu’ils consacrent à aider les enfants du monde entier.

Suivez-nous sur FacebookInstagramTwitter et LinkedIn pour les mises à jour quant aux développements, partout au monde, en éducation et technologie éducative ainsi que les activités de 60 millions de filles.

TAGS : Changement climatique École de politiques publiques Max Bell Éducation des filles Conférence virtuelle 2022 Lakeshore Kiwanis Rentrée scolaire Résilience climatique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.