POSTED BY 60milliongirls | Apr, 08, 2019 |

Nos projets améliorent les compétences et l’autonomisation des filles vulnérables

Nous sommes enthousiasmés par nos nouveaux projets de 2019 et nous espérons que vous le serez aussi! Cette année, nous travaillons en partenariat avec Carrefour International, War Child Canada et la Fondation Stephen Lewis pour donner aux enfants des compétences de base et une chance de surmonter les obstacles qui bloquent leur accès à une éducation de qualité.

Nous croyons que les filles, partout dans le monde, ont droit à une éducation de qualité, à la sécurité, à la dignité et à la capacité de faire leurs propres choix concernant leur corps, le moment où elles se marient et qui elles épousent. Nous espérons que ces projets contribueront à une meilleure vie. Une éducation de qualité peut constituer une barrière protectrice pour les filles. Nous savons que plus une fille est scolarisée, moins elle est susceptible de se marier jeune ou d’avoir un enfant avant l’âge de 18 ans. En fait, la recherche montre que l’éducation secondaire universelle éliminerait pratiquement le mariage des enfants.

Ces quatre projets ont une portée unique, mais ils ont tous le même objectif ultime : répondre aux besoins des enfants les plus vulnérables du monde dans les pays à faible revenu où les possibilités d’éducation sont rares et où les filles sont touchées par la violence sexuelle et sexiste, le mariage précoce et un taux élevé d’abandon scolaire. Ils intègrent tous notre Laboratoire mobile d’apprentissage (LAM).

La technologie réduit l’écart en matière de qualité de l’éducation

Le LAM utilise des technologies hors ligne pour donner aux enfants l’accès à des matériels d’apprentissage de qualité et pour combler l’écart pour les enfants des régions éloignées qui manquent souvent de connexion Internet, d’électricité, de manuels scolaires et même d’enseignants qualifiés. Nous sommes ravis de voir comment cet outil d’apprentissage amusant et interactif peut répondre aux divers besoins des enfants dans différentes circonstances.

Nous avons conçu le LAM pour réduire certains des obstacles à une éducation de qualité. Dans notre projet pilote en Sierra Leone, nous avons mis en place le LAM après l’école afin que les enfants puissent interagir avec le matériel qui les intéressait le plus. Ils avaient la liberté d’expérimenter – d’explorer un nouveau sujet ou de pratiquer une compétence qu’ils avaient apprise en classe – sans qu’un adulte ne leur dise quoi faire. Les enfants l’ont adoré et les résultats en mathématiques et en littératie se sont améliorés : un double succès! Vous pouvez lire les résultats ICI.

Comme cette technologie hors ligne est tellement nouvelle, Carrefour et War Child l’intégreront dans leurs programmes existants à titre de projet pilote afin qu’ils puissent, tout comme nous, évaluer davantage ce qui fonctionne le mieux. Nos recherches en Sierra Leone ont montré de manière convaincante que l’apprentissage autonome après l’école peut avoir un impact positif sur les résultats scolaires. Mais nous accueillons toujours de nouvelles idées pour positionner le LAM afin qu’il ait un impact véritable pour le plus grand nombre d’enfants.

Tous nos partenaires abordent l’éducation des filles dans une perspective holistique, reconnaissant que, pour qu’un véritable apprentissage ait lieu, nous devons faire face aux problèmes sous-jacents qui ont un impact sur la vie des filles, comme la violence sexuelle et sexiste et le mariage précoce. Comme toujours, le soutien communautaire est la clé du succès. Nos partenaires s’engagent donc dans des activités de développement communautaire pour s’assurer que tout le monde est à bord.

L’éducation aux droits humains est nécessaire pour mettre fin à la violence sexuelle contre les filles

Nous sommes heureux de nous associer pour la première fois à Carrefour International, une organisation caritative dont l’objectif est de mettre fin aux disparités entre les sexes et à la violence contre les filles et les femmes. Notre projet avec Carrefour répond aux besoins des enfants pauvres et ruraux du Togo avec des clubs parascolaires.

Le projet donnera aux filles les outils dont elles ont besoin pour comprendre leurs droits humains. Les animateurs discuteront du mariage des enfants, de la violence sexuelle et sexiste et de la santé sexuelle et reproductive afin que les filles puissent faire des choix éclairés dans leur vie.

Carrefour se procurera les meilleures informations culturellement sensibles – ainsi que le contenu académique le plus récent – et les téléchargera dans les LAM déployés dans cinq clubs de filles et un club de garçons. Les enfants auront accès à ces outils d’apprentissage et auront le choix d’explorer ce qui les intéresse. L’idée est que cela leur permettra d’obtenir des informations sur, disons, la santé reproductive, de manière plus privée. En même temps, les outils d’apprentissage académique, comme Khan Academy, les livres de contes africains et les informations spécifiques au curriculum, leur donneront une chance d’améliorer leurs compétences en littératie et en mathématiques. Pour que les enfants restent à l’école, il est essentiel qu’ils acquièrent des compétences de base et qu’ils progressent dans les matières scolaires.

Comme le dit Carrefour : « En créant des espaces sûrs pour les filles, en leur donnant accès à la technologie, en favorisant l’autoapprentissage par le biais du LAM, enseigner aux filles leurs choix et de leurs droits permettra de réduire le décrochage, les grossesses et les mariages précoces qui sont des obstacles aux filles du Togo. »

Les conflits ont un impact disproportionné sur les filles

Notre projet avec War Child Canada se concentre sur les enfants touchés par des années de conflit dans la région de Malakal, au Soudan du Sud, où seulement 36 % des filles sont inscrites à l’école primaire comparé à 64 % des garçons. War Child intégrera le LAM dans les programmes scolaires existants pour stimuler le contenu éducatif, y compris les histoires et les activités scientifiques avec des modèles féminins.

Et pour atteindre les filles qui ne vont pas à l’école – en raison de mariages et de naissances précoces, ou de décisions familiales qui donnent la priorité aux frères plutôt qu’aux sœurs lorsque les ressources sont limitées – War Child et son partenaire local offriront des programmes d’apprentissage accéléré afin que les filles puissent améliorer leurs compétences en lecture, en écriture et en mathématiques.

L’apprentissage sur le VIH/SIDA peut améliorer la prise de décision

Notre partenariat de longue date avec la Fondation Stephen Lewis nous a encouragés à adopter une approche légèrement différente. Nous avons financé de nombreux projets d’éducation par l’entremise de cette fondation canadienne pour venir en aide aux enfants touchés par le VIH/SIDA et, cette année, nous avons décidé de diviser notre subvention de 100 000 $ en deux petits projets : un en Zambie et un autre au Zimbabwe.

Ces deux projets intègrent le LAM dans des centres d’apprentissage où les enfants peuvent obtenir des informations sur la violence sexuelle et sexiste et la santé reproductive, ainsi que des contenus scolaires et des livres, de manière autonome. Au Zimbabwe, pour la première fois, 60 millions de filles financeront un projet dans un centre urbain – Harare – pour donner aux filles pauvres les moyens de poursuivre leurs études.

Cette année, nos projets s’adresseront à des enfants qui se trouvent dans des situations différentes et qui n’ont pas accès à une éducation de qualité. Chaque enfant a le droit d’aller à l’école et d’apprendre en toute sécurité. Nous espérons que ces initiatives aideront les filles vulnérables à acquérir les compétences dont elles ont besoin pour faire des choix de vie éclairés et pour progresser à l’école.

Visitez notre site Web pour en savoir plus sur nos projets en détail, ainsi que sur notre processus de sélection.

Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter.

TAGS : Carrefour International droits humaine Fondation Stephen Lewis l'éducation des filles laboratoire d'apprenissage mobile War Child

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *