POSTED BY 60milliongirls | Oct, 07, 2020 |

Comment est-ce que 60 millions de filles choisit ses projets – surtout en ces temps-ci?

Il est difficile de choisir, planifier et instaurer des projets éducatifs durant une pandémie mondiale alors que les écoles sont fermées et que les jeunes sont supposés apprendre de la maison.

Dans le cadre de ce nouvel environnement, nous avons effectué quelques changements quant au choix de projets pour l’année prochaine et nous maintenons des contacts étroits avec nos partenaires actuels alors qu’ils conjuguent avec la fermeture des écoles, l’apprentissage à distance, la distanciation sociale et les défis particuliers qu’affrontent les communautés dans les pays en voie de développement.

Dans ce blogue, nous parlerons de certains changements quant au procédé de sélection de nos projets.

Quelle est notre mission?

Chaque année, 60 millions de filles offre des subventions de 100 000 $ CAD à deux ou trois œuvres caritatives canadiennes dont les projets concordent avec notre mission et nos objectifs. Nous finançons des projets éducatifs pour les enfants dans les pays en voie de développement et avant tout pour les plus marginalisés – les filles, les enfants vivant en pauvreté, dans les régions rurales et les endroits les plus affectés par des conflits, ainsi que les enfants qui vivent avec un handicap. Les filles doivent constituer au moins la moitié des enfants au sein des projets que nous finançons.

Durant une année typique, nous faisons des appels d’offre à la fin août, évaluons les soumissions de projets durant l’automne et annonçons la sélection finale en janvier. Durant l’année suivante de levée de fonds, nous distribuons les subventions en décembre – un an et demi après la soumission initiale de projet.

Il va sans dire qu’un tel calendrier ne pouvait pas fonctionner en 2020. Étant donné la fermeture des écoles et l’apprentissage grandement modifié, comment est-ce que nos partenaires pouvaient planifier et élaborer un projet éducatif qui ne serait pas financé avant presque deux ans?

Crédit photo: Josiane Farand

Le besoin de flexibilité a mené à des changements au sein du procédé de sélection.

Au début de l’été, nous avons envoyé des lettres à nos partenaires leur indiquant qu’il y aurait un délai quant à l’appel de soumissions jusqu’au début de la prochaine année; ainsi, ils auraient plus de temps pour planifier et évaluer la situation qui change sans cesse. Et, nous accélérerions le procédé de sélection afin de pouvoir choisir les projets et remettre les fonds avant la fin de l’année.

Le succès de ce projet dépend beaucoup de vous – nos alliés! Nous espérons que vous continuerez de financer 60 millions de filles, même si vous ne savez pas encore quelle sorte de projets nous allons financer cette année.

Comme toujours, nous recherchons des projets qui placent l’accent sur la qualité de l’éducation. Nous voulons que les enfants puissent réussir dans la vie; et, une éducation de qualité est fondamentale. Nous croyons aussi que les interventions qui utilisent la technologie sont la voie du futur. C’est pourquoi nous avons créé notre Laboratoire d’apprentissage mobile (LAM). Nous espérons que cette nouvelle résolution de problèmes et cette créativité dont nous sommes témoins nous mènera vers un avenir dans lequel nous trouverons des moyens de veiller à ce que tous les enfants puissent aller à l’école et apprendre.

Nous vous remercions de tout cœur, vous nos supporters et partenaires. Nous ne pourrions accomplir notre travail sans votre appui.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour demeurer au courant des défis quant à l’éducation des filles.

TAGS : laboratoire d’apprentissage mobile (LAM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *