+1 (514) 234-1174 info@60milliongirls.org 5745 Place Turcot, Montréal, QC, Canada H4C 1W1

2022 – Soudan du Sud

Éliminer les obstacles : Le leadership et l’apprentissage des filles et des jeunes femmes dans le Soudan du Sud

Partenaire : War Child Canada

Historique

Le Soudan du Sud subit encore les conséquences immédiates et à long-terme du long conflit civil. Plusieurs défis importants nuisent à l’accès à l’éducation, surtout pour les filles et jeunes mères, malgré plusieurs investissements considérables en éducation dans le Comté de Malakal. De plus, les filles et jeunes femmes ont été plus fortement affectées par la pandémie de la COVID-19. Le taux d’abandon scolaire, de mariages précoces et de grossesses sont à la hausse; et, il y a plus de violence basée sur le genre.

Objectifs du projet

Notre projet avec War Child Canada (WCC) remédiera aux importants obstacles éducatifs, sociaux et financiers qu’affrontent les filles et les jeunes femmes afin d’accéder aux services éducatifs dans le Comté de Malakal. Il ciblera avant tout 800 filles : 50 % sont des mères non scolarisées et 50 % sont des adolescentes; l’accent sera placé sur l’engagement des enfants en situation de handicap. Afin de minimiser le risque de tension, le projet divisera les bénéficiaires également entre l’hôte et les communautés des déplacés internes. Un Laboratoire d’apprentissage mobile (LAM), incluant un panneau solaire, sera installé dans chacun des quatre centres de Programme d’apprentissage accéléré (PAC) dans la ville de Malakal et le site de PdC (Protection des civils de l’ONU) de Malakal.

Les leçons acquises de projets antérieurs et actuels dans le Comté de Malakal démontrent que, pour avoir un impact important sur l’éducation des filles et des jeunes femmes, elles doivent être des participantes actives dans le processus de planification et de mise en œuvre du projet. Ceci sera réalisé en rehaussant l’accès aux opportunités éducatives tout en transmettant des habilités et connaissance grâce au développement du mentorat et du leadership.

Les principaux objectifs du programme sont de rehausser :

  1. L’appui et la promotion de l’éducation des filles parmi les parents, les membres de la communauté et les filles elles-mêmes;
  2. L’accès aux occasions d’apprendre pour les filles et jeunes mères qui ne fréquentent pas l’école dans certains endroits ciblés; et,
  3. L’engagement des femmes et des filles dans la prise de décisions quant aux occasions éducatives dans leurs communautés.

Des campagnes éducatives menées par les femmes à l’aide de la radio et du théâtre communautaire éduqueront les femmes, les filles, les hommes et les garçons quant à l’importance de l’éducation des filles, les droits des femmes et les droits des enfants. De plus, le projet adressera aussi l’obstacle à long-terme occasionné par le défi d’offrir aux enseignant(e)s des incitatifs. Un kiosque de chargement de téléphone sera installé dans chacun des quatre centres d’apprentissage. Ces kiosques de chargement utiliseront le pouvoir solaire du LAM et généreront des revenus qui permettront de couvrir les frais de scolarité des filles au secondaire.

Huit bibliothécaires seront formées pour opérer les LAM, utiliser les chargeurs solaires et animer des activités d’apprentissage autodidactiques. Le matériel, provenant de diverses ressources en ligne, sera créé spécifiquement pour promouvoir l’autonomisation des filles. Les étudiantes seront en équipes de deux qui partageront une tablette. Afin de permettre aux mères non scolarisées d’assister aux classes, des bénévoles communautaires offriront des services de garde pour les participantes. De plus, des cours parascolaires de LAM seront offertes à 400 filles non scolarisées.

Les membres des groupes éducatifs seront invitées à participer à de la formation afin de rehausser leurs habiletés en leadership, organisation et gestion. Ces habiletés serviront à la mise en œuvre des plans d’action des groupes, aux discussions de groupes et aux dialogues communautaires. La participation communautaire, alliée à une stratégie d’autofinancement, permettra non seulement à promouvoir la viabilité du projet mais assurera aussi que l’éducation des jeunes femmes ne soit pas offerte en isolement mais avec la collaboration de toute la communauté et renforcée grâce à son appui.

Pourquoi un partenariat avec War Child Canada?

War Child Canada offre des programmes d’éducation et de réconciliation au Soudan du Sud depuis 2012. En 2019, 60 millions de filles a financé un projet dans le Comté de Malakal qui a rehaussé l’accès à une éducation de qualité. Ce nouveau projet s’appuiera sur ce projet précédent et sur l’intérêt marqué du gouvernement afin de poursuivre l’utilisation des LAM. De plus, WCC a lancé un projet éducatif de 5 ans financé par les Affaires Mondiales Canada qui complémentera les interventions de notre projet. La programmation de WCC responsabilise tant les personnes que les communautés en rehaussant la capacité et en appuyant les communautés dans toutes les étapes du projet.