+1 (514) 234-1174 info@60milliongirls.org 5745 Place Turcot, Montréal, QC, Canada H4C 1W1

2020 – Nicaragua

La technologie au service de l’amélioration de l’apprentissage et de l’éducation dans la région de Bosawás au Nicaragua (TILE)

Partenaire : Change for Children (CFC)

Historique 

Le territoire autochtone de Miskito est situé dans la Réserve biosphère de Bosawás. Bosawás est une des régions les plus reculées du Nicaragua, accessible uniquement en pirogue, après neuf heures de navigation sur le fleuve Coco. Les Miskito ont une existence précaire. En effet, seulement 50 % des personnes savent lire. Dans une région où l’emplacement géographique est un défi, les personnes sont marginalisées par le gouvernement centralisé, une rivière qui rend le commerce et les activités difficiles, et les catastrophes naturelles qui menacent une manière de vivre axée sur la terre.

Dans cette région, parmi les entraves à la réussite scolaire on retrouve notamment : 1) une éducation de mauvaise qualité, tous niveaux confondus; 2) un manque de ressources pédagogiques; 3) des enseignants non formés; 4) une absence de programme éducatif approprié ou adapté culturellement et linguistiquement; 5) une inégalité des genres; 6) un taux d’abandon scolaire élevé, résultant de facteurs économiques et sociaux tel que les grossesses précoces; 7) un manque de soutien communautaire envers l’éducation secondaire, particulièrement; et 8) la marginalisation de la technologie et le peu de soutien du gouvernement en faveur de l’éducation des filles en raison de l’éloignement et du manque de données statistiques.

Objectifs du projet

De manière spécifique, le projet TILE permettra de :

  1. Fournir des Laboratoires d’apprentissage mobile (LAM) aux trois communautés autochtones que sont Walakitang, Yakalpanani et Tuburús. Des bourses supplémentaires d’Affaires mondiales Canada seront octroyées à quatre autres communautés. Cela signifie que Change for Children (CFC) aura les ressources nécessaires pour fournir des LAM dans les sept zones éducatives (communautés) des territoires autochtones les plus reculés du Nicaragua.
  2. Apporter un soutien pédagogique et technique, ainsi qu’un appui continu aux écoles et aux enseignants des sept communautés. L’objectif visé est de maximiser les bénéfices d’amélioration de l’apprentissage pendant le temps d’enseignement. Chaque communauté ou école choisira un jeune génie de l’informatique, lequel sera le facilitateur technologique local. Cet élève sera formé pour offrir un soutien technique et une formation de base aux usagers du LAM. Les LAM seront également disponibles pour l’apprentissage autonome, après les cours, sous la supervision de la personne facilitatrice.
  3. Gérer et développer le contenu du RACHEL afin de promouvoir une éducation de meilleure qualité, l’égalité entre les garçons et les filles, ainsi que les droits en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR). La traduction en langue autochtone locale et la production de vidéos mettant en scène des personnes modèles locales sont des éléments clés du projet.
  4. Générer des données qui pourront être utilisées par le gouvernement local autochtone afin de soutenir les objectifs d’une amélioration de l’accès, de la qualité et de l’égalité en matière d’éducation. La fonction de repérage de l’information numérique inclue dans le projet permettra à CFC de recueillir et de mettre à jour en continu les données des enseignants et des élèves participants afin de suivre leurs progrès en matière d’éducation cognitive, de développement des compétences et objectifs d’égalité des genres. Ces données pourront être présentées aux gouvernements, aux universités (lesquelles offrent une myriade de formations et de bourses), aux agences qui financent les organisations de la société civile, et aux institutions multilatérales afin de mettre en lumière la marginalisation des élèves de la région de Bosawás.

Pourquoi un partenariat avec Change for Children?

Il s’agira de notre troisième projet avec CFC. Au cours des dix dernières années, CFC a appuyé la construction de sept écoles secondaires, deux avec les fonds de 60 millions de filles, à Bosawás. Alors que la construction des écoles a été essentielle pour faciliter un accès à l’éducation, CFC se concentre désormais sur l’amélioration de la qualité de l’éducation. Avec notre soutien, CFC a récemment finalisé la mise en œuvre du projet intitulé La technologie au service d’une meilleure éducation au Guatemala. Ce projet vise à fournir un accès aux LAM à près de 8 000 élèves. CFC a tiré des leçons importantes du projet : support technique sur place en continu, plans de cours intégrant les applications RACHEL, ressources éducatives adaptées aux contextes et à la culture, mesures de sécurité et opportunités pour échanges de savoirs. Ces leçons seront intégrées dans le projet au Nicaragua.