+1 (514) 234-1174 info@60milliongirls.org 5745 Place Turcot, Montréal, QC, Canada H4C 1W1

2019 – Zimbabwe

Utiliser la technologie pour rehausser la réintroduction de l’enseignement auprès des filles les plus vulnérables au Zimbabwe

Partenaire : La Fondation Stephen Lewis

Historique 

Plus de 70% de la population du Zimbabwe vit dans la pauvreté et plus de 13 % des adultes de 15-49 ans sont séropositifs pour le VIH. En effet, le Zimbabwe affiche la 6e plus importante prévalence pour le VIH en Afrique subsaharienne. De plus, la prévalence pour le VIH chez les filles augmente de manière radicale avec l’âge au Zimbabwe : à l’heure actuelle, 2,7 % des filles de 15-17 ans vivent avec le VIH – un chiffre qui grimpe à 13,9 % lorsqu’elles atteignent l’âge de 23-24 ans.

Le Mavambo Trust (Mavambo Orphan Care) œuvre dans les zones les plus appauvries de Harare au Zimbabwe où les résidents sont profondément touchés par la pauvreté, la maladie et la violence constantes, ainsi que par l’absence de services sociaux et gouvernementaux. Le VIH fleurit dans ces environnements et il y a trop d’enfants orphelins du SIDA qui y sont maintenant élevés par leurs grands-mères. Le Mavambo Trust a été créé en 2001 spécifiquement pour appuyer ces enfants et leurs proches aidants avec des efforts holistiques pour leur fournir un accès à l’enseignement, au soutien juridique et aux soins psychosociaux et de santé.

Le personnel du Mavambo Trust gère et développe son organisation avec succès depuis presque 18 ans. La Fondation Stephen Lewis et le Mavambo Trust travaillent ensemble depuis 2006. Depuis ce temps, ils ont signé 15 ententes consécutives de financement.

Le Mavambo Learning Centre cible particulièrement les enfants entre les âges de 8 et 12 ans qui ne fréquentent pas l’école. Il offre un programme de rattrapage holistique comprenant un apprentissage accéléré, un soutien nutritionnel et psychosocial et des services sociaux et juridiques. Le but ultime est d’aider les enfants à s’intégrer parfaitement aux systèmes scolaires traditionnels.

Les programmes principaux du Mavambo Trust, qui sont tous axés essentiellement sur des enfants orphelins ou vulnérables, soutiennent aussi des enfants qui sont à risque de quitter l’école en raison d’une non-disponibilité imminente ou temporaire d’argent pour les frais scolaires, les uniformes ou les fournitures. Ils appuient aussi des élèves à l’école qui éprouvent des difficultés académiques ou qui ont des besoins médicaux, psychosociaux ou ménagers qui peuvent mettre en péril leur capacité de continuer leurs études et de s’y engager.

L’approche innovatrice de Mavambo à l’apprentissage accéléré lui a valu des prix et a été reproduite dans d’autres programmes semblables dans le sud de l’Afrique.

Les objectifs du projet

Un montant de 50 000 $ de 60 millions de filles fournira un apprentissage accéléré, des frais scolaires, des uniformes et un soutien psychosocial à 110 filles du primaire et 100 filles du secondaire et enverra 120 filles vulnérables à des camps communautaires annuels pour des conseils psychosociaux, sexuels, reproductifs et de carrière.

Afin de répondre aux besoins des enfants dont l’enseignement est menacé, le laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) constitue un élément important du projet. Les avantages possibles des ressources et de la technologie hors ligne sont nombreux. Cela signifie que les enfants qui réintègrent l’école le feront avec les connaissances précieuses de savoir comment utiliser la technologie. En outre, les enfants qui sont déjà à l’école et qui ont besoin de tutorat et de soutien supplémentaire pourraient accéder au LAM de manière privée, et ceux qui sont temporairement obligés de quitter l’école pourraient continuer à étudier, communiquer et apprendre.

Les filles ciblées par ce projet sont des filles qui vivent avec le VIH, avec un handicap, avec un aidant proche qui souffre d’une maladie chronique, avec des grands-mères comme chefs de famille ou sont des filles de travailleuses sexuelles et des filles qui vivent dans la rue. Mavambo ciblera aussi les adolescentes et les jeunes femmes en offrant l’accès à l’enseignement à temps partiel ou à une formation continue par le biais du laboratoire d’apprentissage mobile. Les garçons profiteront aussi de la subvention par le biais de l’accès au laboratoire d’apprentissage mobile qui serait, en partie, un service d’apprentissage public disponible pour tous les enfants.

Les effets à moyen et à long termes sont notables. Près de 220 filles demeureront à l’école et obtiendront leur diplôme. Elles seront évaluées au niveau de la santé physique et psychosociale et recevront des renseignements à propos de la prévention du VIH et de la santé sexuelle et reproductive – évitant ainsi les grossesses précoces, les relations abusives ou non saines, les emplois dangereux (tels que le travail sexuel et le travail de bar), les mariages précoces, l’infection VIH, l’accoutumance, etc. Elles seront encouragées à cerner et à poursuivre leurs forces académiques, augmentant ainsi leur estime de soi, leur potentiel d’emploi, les occasions d’études supérieures, etc. Elles seront encadrées par des filles et des femmes et beaucoup deviendront des mentors elles-mêmes, perpétuant ainsi le cycle de l’enseignement et de l’émancipation des filles. Elles apprendront à propos des avances Internet et des innovations et habiletés technologiques, les préparant davantage pour des études poussées, des emplois professionnels ou le travail autonome, le mentorat, etc.

Tout en évaluant de manière continue les besoins et le bien-être psychosocial des communautés où ils œuvrent, en général, et des enfants qu’ils soutiennent, en particulier, le Mavambo Trust recueille aussi une série de statistiques d’utilisation et d’accès qu’il trace de manière méticuleuse. Ces statistiques comprennent des dossiers pour chaque enfant qui reçoit un soutien académique, psychosocial, de santé ou d’urgence ainsi que les chiffres de présence pour le Centre d’apprentissage, la bibliothèque et les programmes de soutien collectifs.

Pourquoi un partenariat avec la Fondation Stephen Lewis?

La Fondation Stephen Lewis et 60 million de filles ont une relation de longue date de confiance, de respect et de soutien réciproques. Nous partageons la même conscience et le même engagement indéfectibles envers le rôle primordial de l’éducation des filles dans tout effort pour améliorer la condition humaine. L’accord parfait entre 60 millions de filles et le Mavambo Trust est également très évident. Sa philosophie et son programme de travail de YHHS sont axés sur un engagement envers l’éducation des enfants – et des filles en particulier – comme outil essentiel pour éviter la pauvreté, la violence, l’infection VIH et le mariage et la grossesse précoces. Cette subvention ciblera toutes les préoccupations afférentes à l’éducation, la santé, l’autonomie et la sécurité des filles qui sont au cœur de l’engagement de 60 millions de filles.