2013 – Kenya

ÉCOLE SECONDAIRE POUR FILLES OLELESHWA AU KENYA

Partenaire : Enfants Entraide

Nouvelle salle de classe

Depuis 1999, l’organisme Enfants Entraide (Free The Children) s’est donné pour mission d’offrir une éducation primaire de qualité et de s’attaquer aux obstacles s’opposant à l’éducation des filles, ceci en partenariat avec les communautés Kipsigis, Massaï et Kisii du Massaï Mara. Avec le projet d’une école secondaire pour filles Oleleshwa, la Fondation 60 millions de filles est heureuse de poursuivre son travail avec Enfants Entraide au Kenya où, en 2007, nous avons aidé l’École primaire Oloosiyioi. Cela a permis de scolariser 300 élèves du primaire chaque année. Le présent projet constitue donc une extension de notre aide qui permettra aux filles diplômées du primaire dans la région d’avoir maintenant accès à une éducation secondaire de qualité.

Historique

Enfants Entraide a déjà construit plus de 90 classes, dans une région ayant le taux le plus élevé de décrochage du Kenya, avec comme résultat une hausse des inscriptions à l’école, des taux de graduation et une amélioration des résultats scolaires. Ainsi par exemple, au cours des trois dernières années, le taux de graduation des filles au primaire s’est accru de 9%. Ces élèves ont aussi démontré des résultats scolaires impressionnants. Toutefois, à cause de nombreux obstacles tels des problèmes financiers, des obligations domestiques, des mariages précoces et des grossesses, ainsi qu’un accès difficile à l’école secondaire, les jeunes filles vivant en milieu rural, au Kenya, ont peu de possibilités de se rendre au secondaire.

À partir du constat que le secondaire constitue un point tournant dans l’éducation des femmes, par son impact décisif sur leur bien-être, et impressionnés par les réalisations et la motivation des filles ayant gradué du primaire dans cette région du Kenya, Enfants Entraide a choisi de leur faciliter l’accès à l’éducation secondaire. C’est ainsi qu’une première école secondaire pour filles, Kisaruni, a été ouverte en terre Kipsigis en 2011. Depuis, l’organisme a pu constater son impact sur la motivation des filles et leurs succès scolaires au primaire, faisant en sorte que le nombre d’inscriptions reçues à Kisaruni a dépassé de loin le nombre de places disponibles. Enfants Entraide a donc décidé d’ouvrir une autre école secondaire, Oleleshwa, cette fois en territoire Massaï. Oleleshwa va suivre le cursus scolaire national kenyan et, tout comme Kisaruni, va opérer indépendamment des subventions gouvernementales. Cela signifie concrètement qu’il faut offrir à chaque élève une bourse d’études pour sa scolarité.

La Fondation 60 millions de filles fournira donc 300 000 $ pour une période de 2 ans en vue de construire : 3 classes, 2 résidences pouvant chacune accueillir 50 élèves, un potager scolaire et des facilités sportives. Ces subventions, jointes à d’autres pour l’école, vont permettre à environ 200 filles par année de fréquenter cette école secondaire. Le nouveau projet se fera en partenariat avec les communautés Kipsigis, Massaï et Kisii. L’École secondaire Kisaruni n’est pas seulement une institution d’enseignement : c’est aussi un symbole de liberté de choix, fondée sur une philosophie qui valorise la culture de la communauté, la diversité, le leadership et un apprentissage actif. Si l’école secondaire Kisaruni est située en territoire Kipsigis, celle d’Oleleshwa le sera en territoire Massaï, de façon à permettre à un nouveau contingent de filles d’avoir accès à une éducation secondaire de qualité. Les graduées d’Oleleshwa auront ainsi elles aussi les compétences et les outils nécessaires leur permettant de pousuivre leur éducation post-secondaire ou d’obtenir un emploi dans leur communauté locale.

Les objectifs du projet

À partir de ce que l’on a appris de Kisaruni, le projet Oleleshwa va permettre aux jeunes filles de sortir du cercle vicieux de la pauvreté dans la région de Massaï Mara en atteignant les objectifs suivants :

    1. Fournir une éducation secondaire de qualité à un nouveau contingent de filles de la région du Massaï Mara. On compte actuellement plus de 3 200 filles inscrites dans les écoles primaires d’Enfants Entraide. Avec une seule école secondaire, la demande dépasse de beaucoup l’offre en matière d’études secondaires.
    2. Augmenter le nombre de filles graduées au primaire. Le projet Oleleshwa va offrir à 200 filles par année une éducation secondaire. Les filles des écoles primaires dans 13 communautés vont désormais pouvoir espérer fréquenter le secondaire à Oleleshwa, ce qui va accroître leur motivation à compléter leur primaire et réussir brillamment leurs examens nationaux.
    3. Offrir aux jeunes filles les outils leur permettant de réussir leur scolarité, d’obtenir un travail et de développer un leadership dans leur communauté. Pour cela, en vue de compléter le cursus national, le programme comprend :
          • Une formation à l’emploi, correspondant aux besoins de la région et incluant l’agriculture, le tourisme et des connaissances en finances. Cela devrait permettre aux élèves de rester dans leur communauté après leur graduation.
          • Des connaissances sur la culture de façon à préserver la culture traditionnelle.
          • Une formation au leadership devant permettre à ces filles de devenir des leaders dans leur communauté.
          • Des connaissances en technologie, incluant une formation en informatique et des laboratoires en sciences.
          • Une implication des parents, de façon à ce que les familles soient partie prenante des études de leur fille.

    Étudiants arrivant au dortoir

    Pourquoi un partenariat avec Enfants Entraide ?

    Enfants Entraide a travaillé avec les communautés rurales et marginalisées de la région du Massaï Mara au Kenya depuis 1999. L’organisme a là-bas un important bureau, avec des professionnels locaux qui travaillent directement avec les membres des communautés et en partenariat avec les leaders locaux et gouvernementaux. Ce sont les représentants d’Enfants Entraide et l’équipe kenyane qui administreront les fonds et mettront le projet en place. Celui-ci sera supervisé par un membre senior de l’équipe d’Enfants Entraide, Robin Wiszowaty.

    Les projets éducatifs sont cruciaux pour Enfants Entraide dans son modèle de développement holistique et durable appelé « Adoptez un village ». Par son volet éducatif du modèle, Enfants Entraide construit et met en place des écoles primaires, incluant des classes, des bibliothèques, des toilettes pour filles et pour garçons, des potagers scolaires et des réfectoires. L’organisme fournit également du développement professionnel et de la formation pédagogique sur place pour les enseignants, de façon à fournir une éducation de la plus haute qualité. Les projets éducatifs sont réalisés conjointement avec les autres volets du modèle Adoptez un village : de l’eau propre et des facilités sanitaires, des programmes en santé, des revenus alternatifs ainsi que la sécurité alimentaire et agricole. Ce modèle holistique aide à éliminer les obstacles empêchant les enfants d’avoir accès à l’éducation primaire en même temps qu’il fournit aux communautés les outils pour se sortir elles-mêmes de la pauvreté.