Juillet 2018

Un printemps occupé!

Les six derniers mois ont été fort occupés pour 60 millions de filles d’une manière nouvelle et positive : nous avons reçu sept demandes de renseignements quant à la mise sur pied d’un laboratoire d’apprentissage mobile (LAM) de la part d’organisations de divers pays partout dans le monde! De la République démocratique du Congo au Sri Lanka, en passant par le Maroc et le Pakistan, entre autres, des nouvelles au sujet de notre travail sur le développement du LAM ont suscité l’intérêt de nombreuses ONG qui travaillent dans le domaine et qui cherchent des façons d’améliorer l’apprentissage dans leurs communautés respectives.

Nous avions déjà reconnu l’effet important du LAM dans nos propres projets avec nos partenaires en Sierra Leone (CAUSE Canada), en Tanzanie (la Fondation Stephen Lewis/MWEDO) et au Nicaragua (Change for Children). Par conséquent, nous estimions qu’il était primordial de doter la Fondation d’une approche stratégique afin d’appuyer davantage le déploiement et l’expansion du concept de l’apprentissage autonome ainsi que l’utilisation du LAM au sein d’une formation classe/enseignant plus formelle et dans d’autres contextes d’apprentissage.

C’est dans cet esprit que nous avons décidé de tenir une conférence d’un jour le 14 mai à Montréal pour présenter le LAM. L’événement se voulait une occasion de partager des idées et possibilités concernant la manière dont le LAM pourrait avoir le plus grand effet sur le terrain. Nous avons donc décidé d’inviter les experts : les ONG canadiennes de partout au pays qui possèdent de l’expertise dans les projets éducatifs pour filles dans les pays en voie de développement, les concepteurs de contenu du Canada et des États-Unis qui ont créé et mis en application du contenu académique ciblant essentiellement des élèves du primaire et du secondaire dans une variété de matières et de langues, et des ONG techniques qui fournissent la plateforme visant à organiser et à distribuer le contenu sur le terrain.

Ainsi, des participants de 23 ONG canadiennes et américaines et sept concepteurs techniques et de contenu canadiens et américains, y compris World Possible, Learning Equality et Curious Learning, ont activement partagé leurs expériences et visions, ont discuté de la manière dont le LAM pourrait être utilisé dans des programmes existants et ont parlé des restrictions qu’ils envisageaient quant au lancement de la technologie sur le terrain. Nous avons entretenu des conversations enrichissantes quant aux occasions incroyables de réseautage qui encourageraient de nouvelles perspectives et relations à travers la communauté du développement international. Nous étions bien heureux d’accueillir l’Initiative de la Famille Martin à titre de premier lien avec les ONG et fondations qui travaillent au sein des communautés autochtones du Canada.

Voici les 10 vidéos (en anglais) de l’événement :

  1. 60 millions de filles : Auto-apprentissage et son impact sur l’éducation https://youtu.be/uBC5zhHvEuY
  2. Qu’est-ce que 60 millions de filleshttps://youtu.be/zxTGeLI8J-o
  3. World Possible : Connaissez-vous RACHEL? https://youtu.be/12U1FFuSpoE
  4. World Possible : Lier les apprenants aux connaissances https://youtu.be/ZXSAEjiLZOo
  5. Collège Sainte-Anne : Projet Yuva 2018 au Nepal https://youtu.be/sAQlwdVsDwQ
  6. Curious Learning : Qu’est-ce que Feed the Monsterhttps://youtu.be/PU-lnkTlLIs
  7. Fondation Stephen Lewis : Accès à l’éducation pour les filles massaï en Tanzanie https://youtu.be/BTZDc3faGks
  8. Learning Equality : Nous présentons Kolibri https://youtu.be/l9VEa0ANXLw
  9. Change for Children : Technologie pour améliorer l’éducation au Guatemala https://youtu.be/-7oEUgni-zM
  10. CAUSE Canada : Centre de ressources pédagogiques intégrées en Sierra Leone https://youtu.be/PmPaWhI_4Nw

Qu’avons-nous appris?

    • Il existe de nombreuses façons potentielles d’utiliser le concept du LAM dans des projets éducatifs et dans d’autres domaines tels que la gestion de l’eau, la santé et l’agriculture.
    • Dans le domaine de l’éducation, nous avons parlé des expériences découlant de l’utilisation du LAM dans l’apprentissage autonome – mettre la technologie directement à la portée des élèves – ainsi que son utilisation aux fins de formation des enseignants et d’augmentation du matériel didactique dans les classes avec peu de manuels et d’outils pédagogiques.
    • Nous avons discuté de l’importance d’évaluations continues du LAM sur le terrain pour comprendre sa portée et son effet. Nous avons parlé de notre projet d’évaluation de 8 mois en Sierra Leone où nous suivons 750 élèves en 4e, 5e et 6e années. Change for Children a présenté son travail antérieur au Nicaragua avec la technologie RACHEL dans le programme que nous avons appuyé ainsi que le projet de 18 mois à venir que nous finançons en 2019. Ce projet comprendra la mise sur pied de centres de technologie dans deux communautés situées dans les hauts plateaux de l’ouest du Guatemala pour des élèves indigènes Maya-Mam ainsi que des laboratoires d’apprentissage mobiles additionnels qui toucheront 33 communautés à Comitancillo.
    • Nous savons que les enfants adorent utiliser la technologie pour apprendre! Nous l’avons vu à maintes reprises. Mettez-leur une tablette dans les mains et ils vous épateront avec leur capacité d’apprentissage. Nous avons appris à ne pas sous-estimer ce que ces enfants peuvent réaliser lorsqu’on leur donne la liberté d’apprendre de manière autonome.

Grâce aux précieuses données et expériences recueillies lors de l’événement et des nombreuses autres conversations avec des ONG et des chercheurs au fil des ans, 60 millions de filles est mieux positionnée pour évaluer où elle peut avoir le plus grand effet pour s’assurer que les élèves partout au monde puissent avoir accès au meilleur contenu possible le plus rapidement possible. Comme toujours, nous voulons savoir comment notre argent – vos dons – peuvent être mis à profit de la meilleure façon pour améliorer les résultats d’apprentissage des filles et garçons les plus vulnérables et marginalisés dans le monde.

Wanda Bedard
Présidente, Fondation 60 millions de filles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *