Présidente

Wanda Bedard

Wanda Bedard

60 millions de filles ne fréquentent pas l’école chaque année…

Qu’est-ce qui pousse une mère attentionnée et une femme d’affaires accomplie à mettre sur pied une Fondation publique pour venir en aide aux jeunes filles en difficulté à travers le monde ?

En 1999, la lecture d’un article de presse sur le sort des femmes en Afghanistan sous le régime taliban déclenche sa véritable prise de conscience. Celle d’être née dans un pays qui offre tant de chances de réussite grâce à l’éducation et au travail. Une chance que n’ont pas, justement, 60 millions de filles dans le monde.

De ce constat d’être une privilégiée, Wanda décide de consacrer son énergie et son talent en les mettant d’abord au service de l’UNICEF à titre de bénévole. Elle monte des projets, organise des activités, mobilise des équipes, et mène des campagnes de financement pour des causes qui lui sont chères. Reconnue par ses pairs comme Bénévole de l’année 2004, Wanda Bedard se voit proposer la présidence du comité organisateur du 50e anniversaire d’UNICEF Canada.

Forte du succès d’un grand gala bénéfice et des résultats atteints avec la construction d’une école satellite au Burkina Faso en Afrique de l’Ouest, Wanda Bedard décide d’entreprendre une nouvelle aventure. Sous l’impulsion d’un petit groupe de femmes qui, comme elle, croit en un monde plus juste et plus équitable, elle crée en 2006 la Fondation 60 millions de filles, qui veut marrainer, chaque année, un projet d’envergure axé sur la scolarisation des filles dans un pays en développement et fournir ainsi cet outil essentiel qu’est l’éducation pour contribuer à la transformation de leur société.

Cette volonté farouche de participer à l’amélioration du sort des plus vulnérables repose sur le leitmotiv suivant: « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes puisse changer le monde; en réalité, c’est toujours ce qui s’est passé. » Ces mots de l’anthropologue Margaret Mead guident l’humanisme de Wanda Bedard, une femme engagée et stimulante.

Depuis 2006, 60 millions de filles, entièrement gérée par des bénévoles, a récolté plus de 2,4 millions de dollars pour des projets en Zambie, au Kenya, en Afghanistan, au Honduras, au Zimbabwe, en Inde, en Ouganda, en Sierra Leone, en Côte d’Ivoire, au Malawi, en République démocratique du Congo, en Indonésie, en Éthiopie, en Nicaragua et en Tanzanie. Plus de 99% des dons reçus vont directement aux projets développés dans ces pays.

En 2006, le quotidien La Presse et Radio-Canada proclamaient Wanda Bedard Personnalité de la semaine pour son engagement à l’égard des filles et des femmes les plus vulnérables du monde. Depuis sa création, Wanda et la Fondation ont été reçu de nombreux prix et récompenses dont la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, remise à Rideau Hall en 2012, le prix « Femme de réalisation » de 2012 par le Club des Femmes de Carrière de Montréal, le prix humanitaire Laurie Normand-Starr de 2011, le prix Velan pour le service international en 2009, le prix « Monde de différence » par l’Alliance internationale pour les femmes en 2009, les prix « Femmes d’influence Montréal » en 2009 et le prix « Femmes de mérite » en 2008 par le Y des Femmes de Montréal.